Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

La provenance
Par ailleurs, on trouve sur le marchĂ© de gros des produits de qualitĂ© très variable, ces diffĂ©rences Ă©tant liĂ©es au grand nombre de rĂ©gions de productions et surtout, au sein d’une mĂŞme zone productive, Ă  la multiplicitĂ© des exploitants.

Si l’on prend l’exemple de la rĂ©gion chinoise du Ningxhia Himalaya, exportatrice chaque arnnĂ©e de plusieurs millions de tonnes de baies sĂ©chĂ©es, on peut comparer la diversitĂ© de sa production Ă  celle d’une rĂ©gion viticole.
Ce sera donc au distributeur d’Ă©tablir son propre cahier des charges en terme de qualitĂ©, avec l’obligation absolue de se rendre personnellement sur place dans le but de choisir le produit qui lui convient le mieux et qui satisfera sa clientèle.
Le contrĂ´le de la qualitĂ© des baies peut se faire grâce aux mĂ©thodes traditionnelles d’analyse (comme la chromatographie en phase gazeuse), mail aussi par des tests spĂ©cifiques (non-irradiation et absence de pesticides).

Baies de goji fraîches cultivées sans pesticides sur les terres du Ningxia

Baies de goji fraîches cultivées sans pesticides sur les terres du Ningxia

La qualitĂ© des baies de goji bio peut ĂŞtre Ă©valuĂ©e selon deux critères bien prĂ©cis qui sont d’une part le potentiel germinatif, d’autre part l’aptitude a servir de support nutritif a une culture micro-organique de moisissures.
J’ai personnellement mis au point deux tests simples permettant d’Ă©valuer ces pararnètres :
– Le potentiel germinatif est Ă©valuĂ© a partir de 100 baies sĂ©chĂ©es mises dans des Conditions idoines de tempĂ©rature, d’hygromĂ©trie et d’exposition lumineuse. Si au bout de 30 jours la germination n’apparait pas, cela signifie que les graines n’ont Ă©tĂ© tuĂ©es par irradiation. Si on assiste Ă  Ia germination de quelques graines seulement, cela signifie n’y a pas eu d’irradiation (en effet, dans la nature, toutes les graines ne germent pas.Voir a ce sujet les travaux de C.-L. Kervran, Maloine editeur, pp 69-74).

-L’absence de pesticides peut ĂŞtre contrĂ´lĂ©e par l’aptitude Ă  la culture des moisissures. Les graines sechĂ©es de goji bio sont rĂ©hydratĂ©es, broyĂ©es et placĂ©es dans une boite de Petri oĂą elles servent de milieu de culture a une souche d’Aspergillus. (micro-organisme de type moisissure responsable de certaines contaminations alimentaires). En fonction de l’apparition d’UFC (UnitĂ©s Formant Colonies) et de leur nombre, il est aisĂ© de cĂ´ntroler l’absence ou la prĂ©sence de pesticides.
En conclusion, nous pouvons dire que s’il n’est pas un produit miracle, le goji bio est toutefois une plante qui vous procurera de nombreux bienfaits. A condition de respecter quelques règles comme celle de se procurer du goji biologique de bonne qualitĂ©, produit dans de bonnes conditions. Il y a de nombreuses offres sur Internet mais avec un peu d’attention, on finit par s’y retrouver en se posant quelques questions fondamentales : Quel type de plante ? lieu de provenance ? conditions de rĂ©colte ? fiabilitĂ© des contrĂ´les?
A titre indicatif, prĂ©cisons encore que le kilo de baies de goji biologique vaut 65 euros en moyenne, et qu’il est bien de le consommer en cures a raison d’une Ă  deux cuillères Ă  soupe chaque matin (La boĂ®te d’un kilo vous fera environ 5 mois). Il faut savoir que les peuples qui bĂ©nĂ©ficient d’une santĂ© et d’une longĂ©vitĂ© bien meilleures que la nĂ´tre en consomment toute la journĂ©e mais aussi que ce n’est pas l’unique composante de leur exceptionnel Ă©tat de santĂ©. Les besoins de chacun sont diffĂ©rents selon les pathologies, les lieux de vie, les modes de vie. C’est Ă  l’usage et en fonction de son ressenti que chacun dĂ©terminera ce qui lui convient. Un philosophe Ă©crivait : «Vous n’ĂŞtes pas entièrement habillĂ© tant que vous n’avez pas revĂŞtu votre sourire…». La petite baie rouge vous y aidera, les TibĂ©tains l’appellent le fruit du sourire…

UNE PRECAUTION D’EMPLOI :

Une seule contre-indication connue invite Ă  Ă©mettre une rĂ©serve sur l’utilisation du goji bio, Il ne doit pas ĂŞtre consommĂ© en cas de traitement mĂ©dicamenteux incluant dans sa composition une molĂ©cule nommĂ©e warfarine, Elle sert principalement d’anticoagulant. Le goji bio peut augmenter l’effet de la Warfarine.


Our Reader Score
[Total: 2 Average: 4]

• Baies séchées, infusées, poudres et gélules, jus.
On trouve chez les distributeurs des fruits de goji sous forme de jus, le plus souvent réputés sans conservateurs et non pasteurisés.

Or, la lĂ©gislation concernant ce type de produit alimentaire est formelle. En l’absence de ces deux traitements, l’obligation est faite aux fabricants d’irradier les jus après conditionnement pour Ă©viter tout risque de prolifĂ©ration microbienne. La grande distribution utilise par ailleurs de plus en plus ce procĂ©dĂ© pour de nombreuses denrĂ©es — fruits et lĂ©gumes, viandes, poissons, plats cuisinĂ©s — l’ionisation Ă©tant obtenue par exposition aux rayonnements par des machines utilisant le caesium 137 (le polluant de Tchernobyl).

La baie de goji séchée bio est souvant consommée dans le thé en Chine

La baie de goji séchée bio est souvant consommée dans le thé en Chine

On retrouve ce non-respect de la forme naturelle dans les diverses formulations basĂ©es sur l’utilisation des extraits secs, oĂą les plantes sont dĂ©shydratĂ©es par diverses techniques plus ou moins agressives destinĂ©es a la concentration des actifs. GĂ©lules et comprimĂ©s s’opposent donc a l’intĂ©rĂŞt majeur des baies de Lycium barharum qui simplement sĂ©chĂ©es sous vide ou Ă  chaleur douce, conservent le principal intĂ©rĂŞt de la biodisponibilitĂ© des plantes bio.
La meilleure façon de consommer le goji biologique sera donc sous forme de baies sĂ©chĂ©es, qui pourront ĂŞtre simplement croquĂ©es telles quelles Ă  n’importe quel moment de la journĂ©e. Suivant le goĂ»t personnel, les baies pourront ĂŞtre rehydratĂ©es et infusĂ©es dans de l’eau très chaude jusqu’Ă  ramollissement. Pour les personnes souffrant de fragilitĂ© intestinale ou de diverticules, l’infusion pourra ĂŞtre filtrĂ©e avant absorption, ce qui Ă©vitera le passage des graines dans le tube digestif.
Un grand mystère demeure, concernant le Lycium, mis en évidence par les radiesthésistes et géobiologues :
mesurées et testées par ces derniers, les baies de Goji laissent apparaître un niveau vibratoire quasi miraculeux qu’on n’a encore retrouvé dans aucune autre plante ni aucun aliment :
une vibration énergétique de 350 000 unités Bovis.

Posologie : Enfin il est important de consommĂ© les baies de goji sĂ©chĂ©es l’estomac vide, 20 mn avant chaque repas.

Exigez comme le propose la boutique en ligne Biologiquement.com des baies de Lycium barbarum certifiées sans pesticides, non ionisées et non toxiques (par analyses de laboratoires phytosanitaires Indépendants en plus de nos contrôles).


Our Reader Score
[Total: 2 Average: 3]

Depuis 1991, les scientifiques chinois ont procĂ©dĂ© a de multiples Ă©tudes (près d’une centaine Ă  ce jour) visant Ă  objectiver les effets bĂ©nĂ©fiques d’une consommation quotidienne de goji bio.

Par ailleurs, depuis 1974 l’institut Tanaduk, un centre de recherches botaniques amĂ©ricain installĂ© sur la cĂ´te Ouest des USA, sur l’Ă®le d’Orcas au large de Seattle (Ă©tat de Washington), multiplie de nombreuses observations qui toutes confirment les effets bĂ©nĂ©fiques traditionnellement attribuĂ©s au goji biologique.

La baie de goji bio dans toutes vos recettes pour votre santé

La baie de goji bio dans toutes vos recettes pour votre santé

Les études principales ont porté sur :
– L’action anti-âge gĂ©nĂ©rale (coeur, foie, reins, cerveau, système musculaire, articulaire et ostĂ©oligamentaire, libido),
– la rĂ©gulation de la glycĂ©mie et du cholestĂ©rol,
– le contrĂ´le du mĂ©tabolisme et du cycle de la vie cellulaire (par activation des mĂ©canismes de l’apoptose, de la stimulation des NKcells chargĂ©es de dĂ©truire les cellules dĂ©ficientes, par protection contre les radicaux libres),
– la stimulation des dĂ©fenses naturelles,
– la dĂ©toxication,
l’Ă©quilibre alimentaire (en luttant contre les points noirs de l’alimentation industrielle : toxicitĂ©, dĂ©sĂ©quilibres, carences, oxydation, acidose).

RADIESTHESIE ET GEOBIOLOGIE

Le goji biologique a été mesuré en géobiologie donc les taux vibratoires sont indiqués ci-dessous en unités Bovis : (0 — 400 000, ou plus).
NOTE : cette mesure se fait scion les unitĂ©s Bovis et non selon l’Ă©chelle du mĂŞme nom qui plafonne a 30 000 unitĂ©s.


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Depuis que Denham Harman, chercheur américain a, le premier, décrit les
anti-oxydants, les recherches et publications se sont multipliées. Elles mettent toutes en évidence leur rôle fondamental dans les mécanismes de protection cellulaire contre le vieillissement, Ia cancérisation, Ia dégénérescence (notamment au niveau cérébral).

En altĂ©rant la paroi des vaisseaux sanguins et en oxydant les molĂ©cules circulantes comme le cholestĂ©rol, les radicaux fibres sont Ă©galement responsables de l’explosion Ă©pidemiologique de toutes les maladies cardiovasculaires (hypertension, AVC, angine de poitrine, infarctus…) Le diabète Ă©galement est directement infeode aux mĂ©canismes oxydatifs.

La baies de goji bio est une source d'antioxydants naturels puissants

La baies de goji bio est une source d’antioxydants naturels puissants

Le problème oxydatif est, sans conteste, reliĂ© a notre alimentation industrielle. Par rapport aux alimentations traditionnelles riches en produits naturels, fruits, lĂ©gumes frais ou sauvages, animaux de boucherie nourris a l’herbe en Ă©tĂ© et un fourrage en hiver (pour ceux qui ont goĂ»tĂ© aux salaisons corses, souvenez-vous de la saveur des cochons a demi sauvages nourris de glands et de châtaignes !), l’alimentation actuelle aseptisĂ©e est riche en substances oxydantes et pauvre en anti-oxydants.
Consommer quotidiennement des baies de lyciet goji biologique est une solution facile pour enrichir naturellement son alimentation en anti-oxydants. La mesure en unitĂ©s ORAC des baies de lyciet goji biologique (l’indice ORAC ou Oxygen Radical Absorbance Capacity Ă©value le pouvoir anti-radicalaire) atteint 30 000 unitĂ©s pour cent grammes, soir huit fois plus que la myrtille qui est dĂ©ja pourtant une championne de sa catĂ©gorie.
Par leur richesse en substances antiradicalaires, les baies de Lycium goji bio ont de route Ă©vidence un rĂ´le Ă  jouer dans la prĂ©vention et peut-ĂŞtre le traitement de la maladie d’Alzheimer. Cette terrible maladie, a laquelle la revue SacrĂ©e Planete a consacrĂ© rĂ©cemment deux articles (N° 27 et 28), est directement corrĂ©lĂ©e, dans son apparition et son Ă©volution, aux mĂ©canismes oxydatifs touchant les cellules cĂ©rĂ©brales. Deux Ă©tudes rĂ©centes, rĂ©alisĂ©es dans les laboratoires de recherches neurologiques de l’UniversitĂ© de Hong Kong et publiĂ©es respectivement en 2007 et 2008, dĂ©montrent que les extraits de Lyciurn barbarum s’attaquent spĂ©cifiquement, et par un mĂ©canisme enzymatique clairement identifiĂ©, Ă  l’apparition et au dĂ©veloppement des plaques bĂ©ta-amyloĂŻdes, un des deux principaux facteurs physiologiques de Ia maladie.


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Parce que le goji bio est une plante pouvant être rencontrée dans de nombreux pays, il est impossible de fournir des dosages précis en principes phyto-actifs.

Une baie de goji n’est pas une gĂ©lule sortie d’un laboratoire et sa composition varie — faiblement — en fonction de son origine gĂ©ographique, de la saison, de la nature du sol ou elle croit… Le goji bio n’est pas un mĂ©dicament, c’est un aliment a part entière, tout comme n’importe quel autre fruit pour lequel il ne viendrait Ă  l’idĂ©e de personne de demander Ă  l’Ă©picier la teneur exacte en vitamines ou oligo-Ă©lĂ©rnents.

La baie de goji biologique riche en antioxydants naturels puissants

La baie de goji biologique riche en antioxydants naturels puissants

C’est la raison pour laquelle nous donnons la composition suivante sans dosages prĂ©cis :
– 19 acides aminĂ©s (constitutifs des protĂ©ines) dont les 8 AA essentiels ne pouvant ĂŞtre synthĂ©tisĂ©s par l’organisme (phĂ©nylalanine, leucine, mĂ©thionine, lysine, isoleucine, valine, thrĂ©onine, tryptophane)
21 minĂ©raux et oligo-Ă©lĂ©ments (fer, cuivre, magnĂ©sium, manganèse, zinc; germanium…)
– une gamme complète de carotĂ©noides, dont le bĂ©ta-carotène (prĂ©curseur de la vitamine A), la luteĂŻne et la zĂ©axanthine (protectrices majeures de la vision)
– des vitarnines du groupe B (Bl , B2, B6)
– de la vitamine C (acide ascorbique) et de la vitamine E (tocophĂ©rol)
– des acides gras essentiels dont des omĂ©ga 3
– de la betaĂŻne (ou lycine ou trimĂ©thylglycine, prĂ©curseur de la choline et rĂ©gulatrice de l’homocystĂ©ĂŻne, dont le taux sanguin est un excellent indicateur du risque cardio-vasculaire)
– 22 molĂ©cules complexes polysaccharidiques, dont 4 spĂ©cifiques, Ă  l’action anti-âge majeure, stimulant les dĂ©fenses naturelles – du bĂŞta-sitostĂ©rol, rĂ©gulateur de la tension artĂ©rielle et du mĂ©tabolisrne du glucose et du cholestĂ©rol
– de la solavĂ©tivone, antibactĂ©rienne et fongicide
– de la cypĂ©rone (sesquiterpene Ă  visĂ©e cardio-vasculaire, rĂ©gulation de la tension artĂ©rielle, mĂ©nopause et dysmĂ©norrhĂ©es)
– de la physaline (dĂ©fenses naturelles et système sanguin)
– des hĂ©tĂ©rosides azotĂ©s.


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Le lyciet goji biologique est utilise depuis des temps immémoriaux sous sa forme sauvage par de nombreuses populations asiatiques, dont certaines ont commencé à le cultiver il y a bien des siècles.

On peut trouver dans le Nord de l’Inde, au NĂ©pal, en Mongolie, en Chine, en Afghanistan (Kashmir) des zones de petites productions quasi-exclusivement familiales, qui proposent sur les marchĂ©s locaux des baies de qualitĂ© très variable. En dehors de ces aires de culture, la principale et presque unique zone de production Ă  grande Ă©chelle se situe au Ningxia Himalaya, une des plus petites rĂ©gions autonomes chinoises Himalaya, grande comme deux fois la Belgique (66 400 km2) et peuplĂ©e d’un peu moins de six millions d’habitants.

Le Ningxia est la région ou l'on produit le meilleur goji au monde

Le Ningxia est la rĂ©gion ou l’on produit le meilleur goji au monde

Les produits chinois, surtout alimentaires, jouissent souvent d’une mauvaise rĂ©putation auprès des consommateurs occidentaux, due aux gros problèmes de pollution touchant certaines rĂ©gions chinoises et au manque d’intĂ©rĂŞt de bon nombre de dirigeants politiques pour l’écologie. Dans la rĂ©gion du Ningxia Himalaya au contraire, l’Ă©cologique semble ĂŞtre une prioritĂ©, comme le prouve la rĂ©alisation de la bande forestière de Shapotou destinĂ©e a contrer l’avancĂ©e du dĂ©sert du Tengger. Cet ouvrage colossal a d’ailleurs et inscrit par l’ONU sur la liste des 500 meilleurs ouvrages Ă©cologiques du globe. ConcentrĂ©es sur les vastes espaces alluviaux bordant le fleuve Jaune dans la partie haute et non polluĂ©e de son cours, les zones agricoles vouĂ©es Ă  la culture du lyciet goji biologique dĂ©passent les 9 000 hectares.
Les mĂ©thodes de culture sont Ă  la fois ancestrales et modernes, puisque les techniques d’irrigation utilisĂ©es sur place depuis près de 2000 ans sont complĂ©tĂ©es par des techniques d’arrosage inspirĂ©es de celles utilisĂ©es depuis peu dans les Kibboutz d’IsraĂ«l. Toutes les conditions gĂ©ologiques et climatiques semblent rĂ©unies dans le district de Zhongning, au cĹ“ur du Ningxia Himalaya, pour en faire le paradis du lyciet goji biologique.
D’abord distribuĂ©es localement, les bales sĂ©chĂ©es de lyciet goji biologique ont fini par ĂŞtre acheminĂ©es petit a petit dans toutes les villes chinoises. Depuis quelques annĂ©es elles sont exportĂ©es aux USA, au Japon, en Australie, et depuis 2006 en Europe. En 2007, près de 4 millions de tonnes de fruits sèches ont Ă©tĂ© exportĂ©es depuis le Ningxia Himalaya dans le monde entier.
Dans de nombreuses familles chinoises, les nouveaux produits dĂ©rivĂ©s du goji bio comme les alcools, les confitures, le miel, le thĂ© et mĂŞme le cafĂ© sont de plus en plus populaires, sans oublier les recettes traditionnelles Hui (le peuple originaire du Ningxia Himalaya) et mongoles comme le Tangyang, sorte d’Ă©mincĂ© de mouton sautĂ© et aromatisĂ© aux baies de lyciet goji biologique. Interviews dans le cadre d’une Ă©mission de la tĂ©lĂ©vision chinoise, Huang Minghai, nĂ©gociant en goji biologique depuis plus de 20 ans, ne cache pas sa satisfaction : «A l’Ă©poque, très peu de personnes vendaient du lycium. Nous Ă©tions que sept ou huit. Nous en vendions devant les pharmacies traditionnelles. Maintenant que le nouveau marche a Ă©tĂ© construit… les affaires vont très bien. Nous sommes Ă  prĂ©sent des dizaines de milliers ici. Le changement a Ă©tĂ© spectaculaire. Gouvernants politiques et nĂ©gociants sont satisfaits de l’Ă©conomie florissante du goji et mĂŞme les petits producteurs, tout en bas de l’échelle, reconnaissent profiter eux Ă©galement de cette manne.

Consommer quotidiennement des baies de lyciet goji biologique est une solution facile pour enrichir naturellement son alimentation en antioxydants naturels puissants.
Les recherches mettent toutes en évidence le rôle des anti-oxydants qui sont fondamentaux dans les mécanismes de protection cellulaire contre le
vieillissement, la cancérisation, la dégénérescence (notamment au niveau cérébral).


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Lycium barbarum, lyciet goji biologique commun ou Barbarie, encore appelĂ© Lycium halimifolium, a fait l’objet d’une utilisation traditionnelle sĂ©culaire dans les Ă®les mĂ©ditĂ©rranĂ©ennes oĂą les guĂ©risseurs de village traitaient spasmes intestinaux et dysmĂ©norrhĂ©es par des dĂ©coctions de feuilles et de racines de “spina santa”, l’Ă©pine sainte, appellation vernaculaire corse du lyciet goji biologique commun.

Elle ne prĂ©sente toutefois pas tout a fait les mĂŞmes caractĂ©ristiques que celui de l’Himalaya.
Le lyciet goji biologique commun lycium Barbarum est une plante naturellement répandue dans de nombreuses régions du globe. De la famille des solanacées, le genre Lycium goji bio regroupe environ 90 espèces.
Le Lycium chinense goji bio, encore appelĂ© kuko ou Ă©pine du Christ — se rapprochant ainsi de l’appellation corse, spina santa – est cite dans des textes chinois très anciens comme le Shen’nong Bencaojing, traitĂ© datant du premier siècle après J.-C., ainsi que dans un poème remontant Ă  la dynastie chinoise Tang (618 — 907 après J.-C.).

La baie de goji cultivée au Ningxia, le meilleur goji au monde

La baie de goji cultivée au Ningxia, le meilleur goji au monde

Et de son intĂ©rĂŞt mĂ©dicinal dans un livre Ă©crit vers 1880 par un ethnologue anglais du nom de Hurst et qui en parlait en ces termes : «Un mĂ©decin de Lhassa m’a fait voir et goĂ»ter un fruit d’un goĂ»t très particulier, une petite baie rouge, acide et astringente, mais parĂ©e selon lui de toutes les vertus possibles et imaginables… Toutes les maladies de l’homme semblent pouvoir ĂŞtre guĂ©ries par cette plante bĂ©nie des Dieux, jusqu’à la vieillesse et la mort, retardĂ©es bien au-delĂ  des limites que nous connaissons en Angleterre. Le lycium Barbarum et ses vertus seraient connus depuis des millĂ©naires par les mĂ©decins de la vieille Chine des mandarins, ainsi qu’en Indes et dans toutes les rĂ©gions de l’Himalaya.
Les lycium Barbarum goji biologique sont des arbustes mesurant de 1 a 3 mètres de haut, a feuilles caduques, a fleurs violettes en corolle, fournissant des petites baies rouges (goji berries ou wolfberries. Les découvertes récentes et les analyses mettent en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligo-éléments, éléments polysaccharide immuno-stimulants.
Nous reproduisons ci-après la description botanique de Lycium barbarum et chinense de M. Blarney et C Grey-Wilson, 1993 : «Famille de la pomme de terre, Solanaceae. Herbacées ou arbrisseaux à feuilles simples on pennées, généralement alternées. Fleurs régulières ou irrégulières, hermaphrodites, en général à 5 parties, à corolle en cloche ou en étoile, a pétales sondés à la base. Etamines, 5, fixées au tube de la corolle. Ovaire supère, généralement a 2 loges. Fruit, capsule ou baie.
Lycium goji biologique chinense (nu rhornbifolium)
ou lyciet goji biologique de Chine : Similaire, mais feuilles
ovales ou lancéolées, plus larges au-dessous du milieu et fleurs plus grandes, à lobes de la corolle 5-8 mm de long (et non 4 mm). Beaucoup plus fréquent que Lycium barbarum goji bio, parfois considérer comme une forme de cette espèce.


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Le lyciet commun ou lyciet de Barbarie – Goji de l’Himalaya,
Lycium barbarum L.- appartient à la famille des solanacées. Le genre Lycium regroupe plusieurs dizaines d’espèces dont les plus connues sont Lycium chinense et Lycium barbarum.

Lycium chinense, encore appelé kuko ou épine du Christ, est cité dans des textes chinois très anciens comme le Shen’nong Bencaojing, traité datant du premier siècle après J.C. ainsi que
dans un poème remontant à la dynastie chinoise Tang (618 – 907 après J.C.). Nous avons personnellement trouvé mention de Lycium barbarum dans un récit de voyage publié vers 1880 par un ethnologue anglais du nom de Hurst.
Les Lyciets sont des arbustes mesurant de 1 à 3 mètres de haut, à feuilles caduques, à fleurs violettes en corolle, fournissant des petites baies rouges (gojiberries ou wolfberries).
Les médecines traditionnelles tibétaine, chinoise, ayurvédique utilisent baies et racines depuis des millénaires et revendiquent pour cette plante des actions miraculeuses au niveau du foie,
du système cardiovasculaire et nerveux, de la régulation de
l’humeur et de la vision et au niveau de la vitalité et de la
longévité.
Les découvertes récentes et les analyses mettant en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligo-éléments, éléments polysaccharidiques
immuno-stimulants semblent confirmer l’intérêt du genre Lycium en phytothérapie, particulièrement Lycium barbarum et chinense.


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Y a plus de mille ans dĂ©jĂ , dans de lointaines contrĂ©es asiatiques Himalaya, Mongolie, Chine, personne ne sait exactement quand a commence l’histoire millĂ©naire de notre prĂ©cieux goji bio

Depuis 1991, les scientifiques chinois ont procédé à de multiples études (130 à ce jour) visant à objectiver les effets bénéfiques d’une consommation quotidienne.
Par ailleurs, depuis 1974, un institut de recherche botanique tibétain, dirigé par des lamas médecins, multiplie les observations qui toutes confirment les effets bénéfiques traditionnellement
attribués à la baie de goji biologique.
Vivaient en Himalaya des peuples connus pour leur exceptionnelle longĂ©vitĂ© et pour la verdeur de leurs vĂ©nĂ©rables vieillards. Les connaissances que nous avons acquises sur les mĂ©decines chinoise, tibĂ©taine et ayurvĂ©dique nous prouvent que les thĂ©rapeutes d’alors avaient compris le rĂ´le fondamental jouĂ© dans le maintien de la santĂ© physique et mentale, en particulier par une minuscule baie rouge appelĂ©e GOU QHI ZHI en Chine ou la baie de goji Lycium Barbarum.

La baie de goji biologique fraîche

La baie de goji biologique fraîche

Une lĂ©gende sur la Lycium Barbarum raconte qu’au bord d’un puits jouxtant un vĂ©nĂ©rable temple bouddhiste se tressait un arbuste dont les baies rouges, arrivĂ©es maturitĂ©, tombaient dans l’eau. En sortant du temple après avoir priĂ©, les fidèles buvaient une tasse de cette eau imprĂ©gnĂ©e des vertus des baies de goji bio Lycium Barbarum, ce qui leur assurait une santĂ© florissante, jusqu’Ă  un âge très avancĂ©
Une autre lĂ©gende, chinoise cette fois autour du Lycium Barbarum, nous raconte l’histoire du professeur Yun, nĂ© la fin du XVIl ème siècle et qui aurait Ă©tĂ© initiĂ© aux bienfaits du goji bio par un mystĂ©rieux ermite rencontrĂ© dans les montagnes du Ningxia, aujourd’hui une des cinq rĂ©gions autonomes chinoises et première productrice au monde de Lyciet, l’arbuste qui donne le goji biologique. Il lui aurait assurĂ© une longĂ©vitĂ© exceptionnelle de 256 ans.


Our Reader Score
[Total: 0 Average: 0]

Si l’on prend la peine d’analyser les rĂ©gimes traditionnels des peuples et Ă  grande longĂ©vitĂ©, on constate que ce qui manque d’abord dans la consommation a notre alimentation, ce sont des substances dĂ©toxiquantes, antioxydantes, riches en vitamines, oligo-Ă©lĂ©ments et substances immunostimulantes.

Ce fait n’a pas échappé aux nutritionnistes, qui malheureusement cèdent trop souvent a la facilité et conseillent des compléments alimentaires sous forme de gélules, comprimés, ampoules et sachets prédosés, normalisés (pour répondre aux normes plus ou moins etiarbitraires édictées par les pouvoirs publics en 2002, lors de la création officielle du concept <<complément alimentaire>>).

Ces prĂ©parations contiennent des molĂ©cules de synthèse ou d’hĂ©mi-synthèse, ou encore, pour le mieux, des extraits vĂ©gĂ©taux mais dont l’excès de transformations physico-chimiques a fait perdre les caractĂ©ristiques naturelles originelles. En fait, le vrai problème de notre alimentation industrialisĂ©e rĂ©side dans la distance qui la sĂ©pare de l’Ă©tat naturel. Nous recourons aux complĂ©ments alimentaires «standardises» qui ne font qu’enfoncer davantage le clou de l’inadĂ©quation entre ce que nous ingĂ©rons et ce dont nous avons rĂ©ellement besoin.
La seule solution pour rĂ©pondre au mieux aux dĂ©ficiences de notre alimentation est de lui apporter, sous forme naturelle, tous les nutriments indispensables que nous trouverons sous forme naturelle, et donne parfaitement assimilable et sans effet dĂ©lĂ©tère dans ce qu’il convient bien d’appeler des «super-aliments».
Parmi ceux-ci – baies d’açaĂŻ, racine de maca, spituline, noni, feuille d’olivier, ortie…- une place Ă  part doit ĂŞtre rĂ©servĂ©e au Lycium barbarum, le goji bio de l’Himalaya… connu en Asie depuis des siècles et peut-ĂŞtre des millĂ©naires comme un secret majeur de longĂ©vitĂ© et de santĂ©.

Les bienfaits de la consommation de la baie de goji bio :

l’action anti-âge générale (coeur, foie, reins,
cerveau, système musculaire, articulaire et
ostéoligamentaire, libido),
la régulation de la glycémie et du cholestérol,
le contrôle du métabolisme et du cycle de la vie cellulaire (par activation des mécanismes de
l’apoptose, de la stimulation des NKcells chargées de
détruire les cellules déficientes et par protection contre les radicaux libres),
la stimulation des défenses naturelles,
la lutte contre le vieillissement précoce (par stimulation de l’hormone de croissance),
la régulation de l’humeur et du sommeil (par action sur les neurotransmetteurs cérébraux),
la régulation de l’équilibre acido-basique,
la détoxication,
l’équilibre alimentaire (en luttant contre les points noirs de l’alimentation industrielle : toxicité,
déséquilibres, carences, oxydation, acidose).