Our Reader Score
[Total: 0 Average: 0]

Si l’on prend la peine d’analyser les régimes traditionnels des peuples et à grande longévité, on constate que ce qui manque d’abord dans la consommation a notre alimentation, ce sont des substances détoxiquantes, antioxydantes, riches en vitamines, oligo-éléments et substances immunostimulantes.

Ce fait n’a pas échappé aux nutritionnistes, qui malheureusement cèdent trop souvent a la facilité et conseillent des compléments alimentaires sous forme de gélules, comprimés, ampoules et sachets prédosés, normalisés (pour répondre aux normes plus ou moins etiarbitraires édictées par les pouvoirs publics en 2002, lors de la création officielle du concept <<complément alimentaire>>).

Ces préparations contiennent des molécules de synthèse ou d’hémi-synthèse, ou encore, pour le mieux, des extraits végétaux mais dont l’excès de transformations physico-chimiques a fait perdre les caractéristiques naturelles originelles. En fait, le vrai problème de notre alimentation industrialisée réside dans la distance qui la sépare de l’état naturel. Nous recourons aux compléments alimentaires «standardises» qui ne font qu’enfoncer davantage le clou de l’inadéquation entre ce que nous ingérons et ce dont nous avons réellement besoin.
La seule solution pour répondre au mieux aux déficiences de notre alimentation est de lui apporter, sous forme naturelle, tous les nutriments indispensables que nous trouverons sous forme naturelle, et donne parfaitement assimilable et sans effet délétère dans ce qu’il convient bien d’appeler des «super-aliments».
Parmi ceux-ci – baies d’açaï, racine de maca, spituline, noni, feuille d’olivier, ortie…- une place à part doit être réservée au Lycium barbarum, le goji bio de l’Himalaya… connu en Asie depuis des siècles et peut-être des millénaires comme un secret majeur de longévité et de santé.

Les bienfaits de la consommation de la baie de goji bio :

l’action anti-âge générale (coeur, foie, reins,
cerveau, système musculaire, articulaire et
ostéoligamentaire, libido),
la régulation de la glycémie et du cholestérol,
le contrôle du métabolisme et du cycle de la vie cellulaire (par activation des mécanismes de
l’apoptose, de la stimulation des NKcells chargées de
détruire les cellules déficientes et par protection contre les radicaux libres),
la stimulation des défenses naturelles,
la lutte contre le vieillissement précoce (par stimulation de l’hormone de croissance),
la régulation de l’humeur et du sommeil (par action sur les neurotransmetteurs cérébraux),
la régulation de l’équilibre acido-basique,
la détoxication,
l’équilibre alimentaire (en luttant contre les points noirs de l’alimentation industrielle : toxicité,
déséquilibres, carences, oxydation, acidose).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*