Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Le lyciet goji biologique est utilise depuis des temps immémoriaux sous sa forme sauvage par de nombreuses populations asiatiques, dont certaines ont commencé à le cultiver il y a bien des siècles.

On peut trouver dans le Nord de l’Inde, au NĂ©pal, en Mongolie, en Chine, en Afghanistan (Kashmir) des zones de petites productions quasi-exclusivement familiales, qui proposent sur les marchĂ©s locaux des baies de qualitĂ© très variable. En dehors de ces aires de culture, la principale et presque unique zone de production Ă  grande Ă©chelle se situe au Ningxia Himalaya, une des plus petites rĂ©gions autonomes chinoises Himalaya, grande comme deux fois la Belgique (66 400 km2) et peuplĂ©e d’un peu moins de six millions d’habitants.

Le Ningxia est la région ou l'on produit le meilleur goji au monde

Le Ningxia est la rĂ©gion ou l’on produit le meilleur goji au monde

Les produits chinois, surtout alimentaires, jouissent souvent d’une mauvaise rĂ©putation auprès des consommateurs occidentaux, due aux gros problèmes de pollution touchant certaines rĂ©gions chinoises et au manque d’intĂ©rĂŞt de bon nombre de dirigeants politiques pour l’écologie. Dans la rĂ©gion du Ningxia Himalaya au contraire, l’Ă©cologique semble ĂŞtre une prioritĂ©, comme le prouve la rĂ©alisation de la bande forestière de Shapotou destinĂ©e a contrer l’avancĂ©e du dĂ©sert du Tengger. Cet ouvrage colossal a d’ailleurs et inscrit par l’ONU sur la liste des 500 meilleurs ouvrages Ă©cologiques du globe. ConcentrĂ©es sur les vastes espaces alluviaux bordant le fleuve Jaune dans la partie haute et non polluĂ©e de son cours, les zones agricoles vouĂ©es Ă  la culture du lyciet goji biologique dĂ©passent les 9 000 hectares.
Les mĂ©thodes de culture sont Ă  la fois ancestrales et modernes, puisque les techniques d’irrigation utilisĂ©es sur place depuis près de 2000 ans sont complĂ©tĂ©es par des techniques d’arrosage inspirĂ©es de celles utilisĂ©es depuis peu dans les Kibboutz d’IsraĂ«l. Toutes les conditions gĂ©ologiques et climatiques semblent rĂ©unies dans le district de Zhongning, au cĹ“ur du Ningxia Himalaya, pour en faire le paradis du lyciet goji biologique.
D’abord distribuĂ©es localement, les bales sĂ©chĂ©es de lyciet goji biologique ont fini par ĂŞtre acheminĂ©es petit a petit dans toutes les villes chinoises. Depuis quelques annĂ©es elles sont exportĂ©es aux USA, au Japon, en Australie, et depuis 2006 en Europe. En 2007, près de 4 millions de tonnes de fruits sèches ont Ă©tĂ© exportĂ©es depuis le Ningxia Himalaya dans le monde entier.
Dans de nombreuses familles chinoises, les nouveaux produits dĂ©rivĂ©s du goji bio comme les alcools, les confitures, le miel, le thĂ© et mĂŞme le cafĂ© sont de plus en plus populaires, sans oublier les recettes traditionnelles Hui (le peuple originaire du Ningxia Himalaya) et mongoles comme le Tangyang, sorte d’Ă©mincĂ© de mouton sautĂ© et aromatisĂ© aux baies de lyciet goji biologique. Interviews dans le cadre d’une Ă©mission de la tĂ©lĂ©vision chinoise, Huang Minghai, nĂ©gociant en goji biologique depuis plus de 20 ans, ne cache pas sa satisfaction : «A l’Ă©poque, très peu de personnes vendaient du lycium. Nous Ă©tions que sept ou huit. Nous en vendions devant les pharmacies traditionnelles. Maintenant que le nouveau marche a Ă©tĂ© construit… les affaires vont très bien. Nous sommes Ă  prĂ©sent des dizaines de milliers ici. Le changement a Ă©tĂ© spectaculaire. Gouvernants politiques et nĂ©gociants sont satisfaits de l’Ă©conomie florissante du goji et mĂŞme les petits producteurs, tout en bas de l’échelle, reconnaissent profiter eux Ă©galement de cette manne.

Consommer quotidiennement des baies de lyciet goji biologique est une solution facile pour enrichir naturellement son alimentation en antioxydants naturels puissants.
Les recherches mettent toutes en évidence le rôle des anti-oxydants qui sont fondamentaux dans les mécanismes de protection cellulaire contre le
vieillissement, la cancérisation, la dégénérescence (notamment au niveau cérébral).


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Lycium barbarum, lyciet goji biologique commun ou Barbarie, encore appelĂ© Lycium halimifolium, a fait l’objet d’une utilisation traditionnelle sĂ©culaire dans les Ă®les mĂ©ditĂ©rranĂ©ennes oĂą les guĂ©risseurs de village traitaient spasmes intestinaux et dysmĂ©norrhĂ©es par des dĂ©coctions de feuilles et de racines de “spina santa”, l’Ă©pine sainte, appellation vernaculaire corse du lyciet goji biologique commun.

Elle ne prĂ©sente toutefois pas tout a fait les mĂŞmes caractĂ©ristiques que celui de l’Himalaya.
Le lyciet goji biologique commun lycium Barbarum est une plante naturellement répandue dans de nombreuses régions du globe. De la famille des solanacées, le genre Lycium goji bio regroupe environ 90 espèces.
Le Lycium chinense goji bio, encore appelĂ© kuko ou Ă©pine du Christ — se rapprochant ainsi de l’appellation corse, spina santa – est cite dans des textes chinois très anciens comme le Shen’nong Bencaojing, traitĂ© datant du premier siècle après J.-C., ainsi que dans un poème remontant Ă  la dynastie chinoise Tang (618 — 907 après J.-C.).

La baie de goji cultivée au Ningxia, le meilleur goji au monde

La baie de goji cultivée au Ningxia, le meilleur goji au monde

Et de son intĂ©rĂŞt mĂ©dicinal dans un livre Ă©crit vers 1880 par un ethnologue anglais du nom de Hurst et qui en parlait en ces termes : «Un mĂ©decin de Lhassa m’a fait voir et goĂ»ter un fruit d’un goĂ»t très particulier, une petite baie rouge, acide et astringente, mais parĂ©e selon lui de toutes les vertus possibles et imaginables… Toutes les maladies de l’homme semblent pouvoir ĂŞtre guĂ©ries par cette plante bĂ©nie des Dieux, jusqu’à la vieillesse et la mort, retardĂ©es bien au-delĂ  des limites que nous connaissons en Angleterre. Le lycium Barbarum et ses vertus seraient connus depuis des millĂ©naires par les mĂ©decins de la vieille Chine des mandarins, ainsi qu’en Indes et dans toutes les rĂ©gions de l’Himalaya.
Les lycium Barbarum goji biologique sont des arbustes mesurant de 1 a 3 mètres de haut, a feuilles caduques, a fleurs violettes en corolle, fournissant des petites baies rouges (goji berries ou wolfberries. Les découvertes récentes et les analyses mettent en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligo-éléments, éléments polysaccharide immuno-stimulants.
Nous reproduisons ci-après la description botanique de Lycium barbarum et chinense de M. Blarney et C Grey-Wilson, 1993 : «Famille de la pomme de terre, Solanaceae. Herbacées ou arbrisseaux à feuilles simples on pennées, généralement alternées. Fleurs régulières ou irrégulières, hermaphrodites, en général à 5 parties, à corolle en cloche ou en étoile, a pétales sondés à la base. Etamines, 5, fixées au tube de la corolle. Ovaire supère, généralement a 2 loges. Fruit, capsule ou baie.
Lycium goji biologique chinense (nu rhornbifolium)
ou lyciet goji biologique de Chine : Similaire, mais feuilles
ovales ou lancéolées, plus larges au-dessous du milieu et fleurs plus grandes, à lobes de la corolle 5-8 mm de long (et non 4 mm). Beaucoup plus fréquent que Lycium barbarum goji bio, parfois considérer comme une forme de cette espèce.


Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Le lyciet commun ou lyciet de Barbarie – Goji de l’Himalaya,
Lycium barbarum L.- appartient à la famille des solanacées. Le genre Lycium regroupe plusieurs dizaines d’espèces dont les plus connues sont Lycium chinense et Lycium barbarum.

Lycium chinense, encore appelé kuko ou épine du Christ, est cité dans des textes chinois très anciens comme le Shen’nong Bencaojing, traité datant du premier siècle après J.C. ainsi que
dans un poème remontant à la dynastie chinoise Tang (618 – 907 après J.C.). Nous avons personnellement trouvé mention de Lycium barbarum dans un récit de voyage publié vers 1880 par un ethnologue anglais du nom de Hurst.
Les Lyciets sont des arbustes mesurant de 1 à 3 mètres de haut, à feuilles caduques, à fleurs violettes en corolle, fournissant des petites baies rouges (gojiberries ou wolfberries).
Les médecines traditionnelles tibétaine, chinoise, ayurvédique utilisent baies et racines depuis des millénaires et revendiquent pour cette plante des actions miraculeuses au niveau du foie,
du système cardiovasculaire et nerveux, de la régulation de
l’humeur et de la vision et au niveau de la vitalité et de la
longévité.
Les découvertes récentes et les analyses mettant en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligo-éléments, éléments polysaccharidiques
immuno-stimulants semblent confirmer l’intérêt du genre Lycium en phytothérapie, particulièrement Lycium barbarum et chinense.