Our Reader Score
[Total: 1 Average: 5]

Le lyciet commun ou lyciet de Barbarie – Goji de l’Himalaya,
Lycium barbarum L.- appartient à la famille des solanacées. Le genre Lycium regroupe plusieurs dizaines d’espèces dont les plus connues sont Lycium chinense et Lycium barbarum.

Lycium chinense, encore appelé kuko ou épine du Christ, est cité dans des textes chinois très anciens comme le Shen’nong Bencaojing, traité datant du premier siècle après J.C. ainsi que
dans un poème remontant à la dynastie chinoise Tang (618 – 907 après J.C.). Nous avons personnellement trouvé mention de Lycium barbarum dans un récit de voyage publié vers 1880 par un ethnologue anglais du nom de Hurst.
Les Lyciets sont des arbustes mesurant de 1 à 3 mètres de haut, à feuilles caduques, à fleurs violettes en corolle, fournissant des petites baies rouges (gojiberries ou wolfberries).
Les médecines traditionnelles tibétaine, chinoise, ayurvédique utilisent baies et racines depuis des millénaires et revendiquent pour cette plante des actions miraculeuses au niveau du foie,
du système cardiovasculaire et nerveux, de la régulation de
l’humeur et de la vision et au niveau de la vitalité et de la
longévité.
Les découvertes récentes et les analyses mettant en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligo-éléments, éléments polysaccharidiques
immuno-stimulants semblent confirmer l’intérêt du genre Lycium en phytothérapie, particulièrement Lycium barbarum et chinense.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*